I&P gère plusieurs fonds entièrement dédiés aux petites et moyennes entreprises africaines, qui se distinguent notamment par la taille des entreprises ciblées. I&P a progressivement étendu son périmètre d'intervention et propose aujourd'hui un continuum d’investissement entre 30 000 et 3 millions d’euros.

I&P Éducation et Emploi

Investisseurs & Partenaires lance grâce au soutien de la Coopération Internationale du Gouvernement Princier de Monaco, le premier programme d’impact dédié à l’éducation sur le continent africain, I&P Education et Emploi. Ce programme de financement mixte (ou dit de  « blended finance ») a pour objectifs de promouvoir l’employabilité de la jeunesse africaine en améliorant l’accès à une éducation pertinente et de qualité et en renforçant l’adéquation entre formations et besoins des employeurs.

Bénéficiant des 17 années d’expérience d’I&P dans l’investissement d’impact et une quinzaine d’investissements dans le secteur de l’éducation et de la formation, le programme financera et accompagnera des institutions éducatives privées ou des entreprises de l’écosystème éducatif produisant des biens, des services et technologies liés à l’éducation.

Opérant en Afrique Subsaharienne, I&P observe quotidiennement le gigantesque défi humain, économique et social que représente l’emploi, causé par l’explosion démographique africaine autant que la soif d’éducation et de compétence de la jeunesse.

450 millions de jeunes femmes et de jeunes hommes rejoindront le marché du travail d'ici 2050. Ce défi sans précédent nécessite une mobilisation massive pour les préparer au plus grand nombre d'emplois qualifiés possible. Le taux de croissance du continent, sa compétitivité, la réduction de la pauvreté, la stabilité sociale et la justice dépendent massivement du succès des politiques de l'éducation et du marché du travail.

La pénurie de jeunes femmes et de jeunes hommes qualifiés est perçue comme énorme par toutes les entreprises de l'économie africaine, qu'il s'agisse de sociétés publiques, de multinationales, d'entreprises privées locales, de PME, de start-ups... La pénurie d'artisans dans tous les domaines des services est également critique dans toutes les dimensions de la vie quotidienne.

L'ensemble de la chaîne éducative a besoin d'améliorations quantitatives et qualitatives pour relever ce défi. Mais le financement de l'aide publique et de l'aide internationale s'attaque surtout aux problèmes du primaire et du secondaire, tandis que la formation technique et professionnelle souffre du sous-investissement public, privant l'économie de travailleurs et cadres qualifiés, et maintenant sans emploi de nombreux jeunes, femmes et hommes, qui ne peuvent s'insérer sur le marché du travail.

Dans le même temps, de nouveaux modèles économiques associant le secteur privé de manière durable et évitant une concurrence malsaine dans les cycles de l'éducation de base pourraient être soutenus. Pour relever les défis de la qualité et de l'accès, il est également possible d'investir dans l'éducation en ligne ou dans des activités auxiliaires telles que l'impression et l'édition, qui sont rarement financées par des fonds publics réguliers.

Les entrepreneurs africains sont les mieux placés pour imaginer et développer des solutions qui permettront de relever concrètement tous ces défis clés. Comme dans d'autres domaines de la sphère économique et sociale africaine, il existe une multitude d'initiatives privées basées en Afrique qui se consacrent à l'éducation et qui offrent des solutions durables et ancrées dans le terrain, contribuant directement à relever les défis de l'éducation et de l'emploi.

Le partenariat initial pour la conception et la formulation du fonds est constitué du Gouvernement Princier de Monaco en tant que sponsor et bailleur de fonds, d'Investisseurs & Partenaires (I&P) en tant  qu'opérateur  et  de  la  FERDI  (Fondation  pour  les  études  et  recherches  sur  le  développement international) en tant que partenaire académique.

La politique de coopération au développement du Gouvernement Princier, qui a fait de la lutte contre la pauvreté sa priorité d’intervention, permet de soutenir chaque année environ 130 projets dans 11 pays, principalement des PMA. L'aide se concentre sur quatre domaines d'intervention essentiels pour développer le capital humain - la santé, l'éducation, l'insertion socio-économique et depuis 2018 la sécurité alimentaire - et cible en priorité les personnes les plus vulnérables (femmes, enfants, réfugiés, personnes en situation de handicap).

 

Créée en 2003 à l'initiative du CERDI (Université d'Auvergne et CNRS), la Fondation pour les Etudes et Recherches sur le Développement International (FERDI) vise à favoriser la compréhension du développement économique international et des facteurs qui l’influencent. Elle soutient les activités de recherche utilisant les instruments les plus modernes et les plus pertinents de la science économique pour l’étude du développement et tend à renforcer le potentiel francophone en la matière.

Entre septembre 2018 et mai 2019, la FERDI a conduit une étude de faisabilité afin d’ouvrir la réflexion sur l’élaboration du programme d’impact. L’étude visait plus particulièrement à :

Obtenir une meilleure compréhension des défis africains en matière d’éducation

Identifier les bonnes pratiques en matière éducative pouvant être développées et diffusées plus largement par le secteur privé

Analyser les modèles économiques des opérateurs privés dans l’éducation

Engager une réflexion sur le rôle et les contributions potentielles des investisseurs d’impact dans ce secteur

 

Ses principaux enseignements sont présentés dans le résumé exécutif, disponible en anglais.

I&P Développement 2 (IPDEV 2), sponsor de fonds d'impact africains

I&P Développement 2 (IPDEV 2) vise à établir un réseau d’une dizaine de fonds d’investissement africains, ciblés sur les start-ups et les très petites entreprises, dans 10 pays différents.

 

Tirant partie de l’expérience acquise depuis sa création en 2002, I&P a conçu IPDEV 2 comme un incubateur et sponsor de fonds d’impacts africains. Ces fonds africains permettent d’accéder aux petites entreprises du continent et les accompagner plus efficacement sur le terrain.

La stratégie d’IPDEV 2 consiste à incuber et financer 10 fonds dans 10 pays africains en 10 ans, et ainsi contribuer à créer ou soutenir plus de 500 entreprises et 15 000 emplois. Ces fonds cibleront des entreprises à fort potentiel de croissance dont les besoins de financement se situent entre 30 000 et 300 000 euros.

 

A ce jour 5 fonds sont opérationnels :

 

Niger
2006
 

Burkina Faso
2014
 

Sénégal
2016
 

Madagascar
2018
 

Comoé Capital

Côte d'Ivoire
2018
 

I&P Développement 1 (IPDEV 1)

Taille : €11 millions
Date de lancement : 2002
Statut : en phase de désinvestissement
Investissements réalisés : 33 entreprises (dont 25 sorties réalisées)
Montant des investissements : Entre €50 000 et €650 000

 

I&P Développement s’adresse aux petites entreprises africaines en forte croissance, essentiellement des start-ups, et plus particulièrement celles ayant un impact social et/ou environnemental important.

Lancé en 2002 par Patrice Hoppenot, IPDEV 1 est un fonds d'impact pionnier sur le continent africain, avec un bilan de sorties exceptionnel dans le capital investissement en Afrique et un fort impact socio-économique. IPDEV 1 a été une expérience pilote, essentielle pour élaborer le modèle d’Investisseurs & Partenaires et pour démontrer la pertinence de sa stratégie d’investissement, fondée sur l’existence d’entrepreneurs africains de talent cherchant un soutien financier et stratégique pour lancer et développer leur entreprise.

IPDEV 1 est en phase de désinvestissement jusqu’en 2019 et a effectué plus d'une vingtaine de sorties depuis 2012.

 

En 2017, I&P a publié une courte étude revenant sur les succès, difficultés et principaux enseignements tirés d'IPDEV 1.

Avec ce document synthétique, I&P partage son expérience et tire 15 leçons clés qui pourraient s'avérer utiles pour tout investisseur d'impact souhaitant soutenir les petites et moyennes entreprises africaines.

La première partie présente l'histoire d'IPDEV, de son lancement par Patrice Hoppenot en 2002 à la diversification des fonds d'impact gérés par I&P depuis 2012. Dans la seconde partie, nous tirons 15 enseignements de ces 15 années d'investissement en s'intéressant à trois aspects: l'entreprise et sa gestion, la stratégie d'investissement et les activités opérationnelles.

En savoir plus →

Le conseil d’administration est présidé par Olivier Lafourcade depuis juin 2012.

En savoir plus sur Olivier Lafourcade →
 

  • Un advisory board regroupant plusieurs investisseurs se réunit deux fois par an pour porter un avis sur les sorties en cours au sein du portefeuille.

 

  • Comité des risques et de gouvernance

Olivier de Guerre, Président de Phitrust

Amadou Raimi, anciennement Vice-Président de Deloitte

Olivier Lafourcade

 

I&P Afrique Entrepreneurs 2 (IPAE 2)

Date de lancement : 2017
Statut : en phase d'investissement
Nombre d'investissements réalisés : 4
Montants des investissements : entre 300 000 et 3 millions d'euros

 

I&P Afrique Entrepreneurs 2 vise à poursuivre et approfondir la mission d’impact du groupe Investisseurs & Partenaires et promouvoir l’émergence d’une nouvelle génération d’entrepreneurs africains responsables.

Doté à terme de 80 millions d’euros, IPAE 2 va investir en fonds propres et quasi fonds propres en minoritaire dans 30 à 40 startups et entreprises situées en Afrique Subsaharienne et dans l’Océan Indien, et ainsi favoriser la construction un secteur privé durable et performant. IPAE 2 vise également à s’implanter en Afrique de l’Est en créant un hub d’investissements depuis Nairobi pour opérer dans l’ensemble de la sous-région.

L’approche d’investissement reste généraliste, tout en ciblant les secteurs qui contribuent à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD) : agrobusiness, santé, BTP, énergies renouvelables, microfinance, industrie, produits et services B2B.

 

 

Le comité d'investissement
Le comité d'investissement sera consulté régulièrement sur chaque proposition d'investissement ou de cession liée à la vie du fonds I&P Afrique Entrepreneurs II.
Il est composé de :

  • Olivier LAFOURCADE, Président du Conseil d'IPDEV
  • Luc RIGOUZZO, Président exécutif d'Amethis France
  • Hervé SCHRICKE, Président du Club Afrique, AFIC
  • François WOHRER, PDG de Degroof Petercam France
  • Carole RAMELLA, Fondatrice et dirigeante de GFA Consulting LTD
  • Cheick SANANKOUA, Directeur exécutif de HC Capital properties


Le comité ESG/Impact
Un comité extra financier est composé de membres indépendants et est régulièrement consulté. Il a pour rôle de revoir la politique extra-financière et les objectifs spécifiques, et de revoir la performance ESG et impact annuelle.
Il est composé de :

  • Swaady MARTIN, Fondatrice et présidente de Yswara
  • Michel JACQUIER
  • Mariam DJIBO, Principal d'Adenia
  • Pascale DATTIN, Consultante ESG
  • Farid BADDACHE, Directeur exécutif de BSR


Les conseillers
L'équipe d'I&P peut compter sur le soutien de conseillers de haut niveau possédant une vaste expérience dans de multiples domaines : macroéconomie, géopolitique africaine, structuration financière et juridique, systèmes d'information, management de projet, marketing, microfinance, relations bancaires, etc...

I&P Afrique Entrepreneurs 1 (IPAE 1)

Taille : €54 millions
Date de lancement : 2012
Période d’investissement : 10 + 2 ans
Statut : en phase de désinvestissement
Nombre d’investissements réalisés: 29
Nombre de sorties réalisées : 2 + 7 partielles ou en cours
Montants des investissements : entre 300 000 et 1,5 million d'euros

 

10 ans après IPDEV 1, I&P lance le fonds I&P Afrique Entrepreneurs 1 afin de soutenir les entrepreneurs à la recherche de performance économique et sociétale. Il cible les PME opérant en Afrique Subsaharienne et dans l’Océan Indien dont les besoins de financement sont  compris entre 300 000 et 1,5 million d’euros.

IPAE 1 détient 29 participations, en tant qu’investisseur minoritaire.

Le fonds se caractérise par une grande diversité sectorielle et géographique. Les entreprises du portefeuille sont situées dans 11 pays d’Afrique Subsaharienne et opèrent dans des secteurs très variés (microfinance, construction, transport, santé…)

 

Trois organes de gouvernance régissent la vie du fonds IPAE, enregistré à l'île Maurice

Le conseil d’administration
Présidé par Jean-Michel Severino, il est composé de Mme Annie Ferton, M. Mamadou Lamine Loum, M. Abdoulaye Bio Tchané, M. Olivier Lafourcade, M. Lionel Zinsou, M. Roshan Nathoo et M. Philippe Ledesma.

Le comité d’investissement de la société de gestion du fonds, I&P Gestion, de droit mauricien
Il rassemble chaque mois des professionnels du private equity et du monde du développement, qui statuent sur les dossiers et décisions d’investissement. Il est composé de :

  • Olivier Lafourcade, Consultant, ancien Directeur de la Banque Mondiale
  • Luc Rigouzzo, Directeur Général d’Améthis Finance, ancien Directeur Général de Proparco
  • Jean-Michel Severino, Président d’Investisseurs & Partenaires et ancien Directeur Général de l’Agence Française de Développement (2001-2010)
  • François Wohrer, Directeur Général de la Compagnie Financière Degroof et ancien Senior Investment Officer à la Société Financière Internationale
  • Ann-Katrin Dolium, Directrice des relations avec les entreprises de la zone MENA-Afrique chez VIGEO
  • Hervé Schricke, Président du Club Afrique de l'AFIC
  • Un membre de l'équipe d'I&P


L’advisory board
Constitué de représentants des principaux investisseurs du fonds, il se réunit au moins deux fois par an et porte un avis sur d’éventuels conflits d’intérêt et sur l’activité du fonds.

Conergies

Côte d'Ivoire

Pages

French