French
Mamadou Sanankoua
Date: 20/07/2017

 

Mamadou Sanankoua dirige Conergies depuis 2011, après plusieurs années passées en Europe et au Canada pour ses études et le travail. Il reprend ainsi l'entreprise familiale et participe activement à son développement, en partenariat avec I&P qui s'associe à Conergies en 2012.

Dans une courte interview, Mamadou revient sur son parcours et l'évolution de Conergies, un groupe implanté en Côte d'Ivoire et au Mali spécialisé dans la conception, l’ingénierie, l’installation et la maintenance de systèmes de climatisation et de froid industriel.

En savoir plus sur Conergies

 

 

Retrouvez l'interview en vidéo

 

3 Questions à Mamadou Sanankoua

 

Vous avez repris l’entreprise fondée par votre père en 2011. Pourquoi ce choix et quelles évolutions majeures depuis la création de Conergies ?

 

J’ai fait des études d’ingénieurs au Canada et en France, où j’ai fait un Master à l’ESCP.  Après ça j’ai travaillé une dizaine d’année en France et en Belgique dans le domaine de la climatisation et de l’efficacité énergétique. Après cette expérience de 10 ans, je me suis dit que le meilleur endroit pour développer ces activités c’était l’Afrique avec toutes les problématiques qu’on a autour de la climatisation et de l’efficacité énergétique. J’ai donc décidé de rentrer en Côte d’Ivoire et au Mali pour reprendre l’entreprise familiale.

J’ai démarré en 2011, à Bamako. A mon arrivée l’entreprise faisait environ 800 000€ de chiffres d'affaires et il y avait une vingtaine d’employés. On a décidé de se développer dans la climatisation et la réfrigération, en installation et en maintenance. Aujourd’hui le CA est à 4,5 millions d’euros et on a une centaine d’employés, en Côte d’Ivoire et au Mali.

 

Comment s’est passée votre rencontre avec I&P et qu’avez-vous retiré de ce partenariat ?

 

La première fois que nous avons eu un contact, c’était au Portugal sur un salon dédié à l’investissement. Nous y sommes allés par curiosité mais nous avons rencontré I&P, l’une des seules entités qui investissaient dans des PME en Afrique de l’Ouest. A partir de là nous avons commencé à travailler et échanger ensemble et ça a abouti à l’investissement d’I&P au niveau de Conergies en 2012.

De par son investissement capitalistique, I&P nous a permis de déployer la stratégie identifiée dans le business plan, sur la Côte d’Ivoire et sur le Mali. Ensuite ils nous ont aussi aidés dans la structuration de toute la partie financière, avec la mise en place d’un système de gestion intégré et informatisé et la formalisation de la partie reportings financiers, mensuels, trimestriels et annuels.

Ils nous ont aussi aidés à structurer notre vision ESG, sur l’impact qu’avait l’entreprise sur l’environnement et au niveau social sur la gestion de nos employés et de toutes les personnes qui interagissent directement ou indirectement avec l’entreprise.

 

 

I&P accompagne Conergies depuis 2012 et prépare désormais sa sortie. Quelles sont vos projets pour la suite ?

 

Nos projets pour la suite sont de continuer à croitre de manière rentable, déjà en se développant en Afrique de l’Ouest. On vise à se développer dans des pays comme le Bénin, le Burkina Faso, le Niger et éventuellement des pays anglophones. Et aussi arriver à grossir mais de manière saine, avec une croissance de qualité en matière de ressources humaines, l’un de nos plus gros défis. Le second défi étant de pouvoir financer le besoin en fonds de roulement que va générer cette croissance.

Avec I&P on a atteint un premier palier, celui d’être leader dans les deux pays où nous sommes présents. Le second palier que nous allons chercher est de pouvoir être leader dans toute l’Afrique de l’Ouest.